1966

En 1966, John Milsum, Ph. D., a fondé l’unité de génie biomédical (BMEU), qui allait devenir plus tard notre Département de génie biomédical. J’ai eu le plaisir de suivre son cours sur la théorie de la lutte biologique en 1969. Les deux premiers jours, en plus d’aborder divers systèmes biologiques, il a parlé de la théorie de la lutte technique en lien avec la course aux armements, de la « tragédie des biens communs » et des relations prédateur-proie. De quoi captiver un jeune étudiant en génie; encore à ce jour, certains de ses propos se reflètent dans mon enseignement et mes recherches.

 

Les mini-ordinateurs en recherche biomédicale

Pour l’un des premiers projets d’études de premier cycle sur lesquels j’ai travaillé en 1968 sous la supervision de Charles Laszlo (professeur émérite de génie biomédical à UBC et ancien professeur à l’unité de génie biomédical), nous avons utilisé un ordinateur LINC-8 dans les laboratoires de recherche en ORL de l’Hôpital Royal Victoria pour mesurer la fréquence cardiaque des nouveau-nés en réaction aux sons, dans le cadre d’un test d’audition objectif automatisé. Ce projet fut mon introduction à ces interactions directes avec un mini-ordinateur dont on ne peut plus se passer ensuite. C’est aussi ce qui m’a amené à faire des études supérieures sous la direction de Charles.

 

À lire aussi :

Memories of John H. Milsum

Brief history of Biomedical Engineering at McGill

Retour à la liste de récits

Retour à 200 ans, 200 histoires